Accueil > Notre histoire

Notre histoire

 

 

 

 

Le 21 avril 1978, notre Présidente Fondatrice, le Docteur Nicole JALLOT SAINTE ROSE recevait notre Charte des mains de Madame Suzy CORNAZ, alors Gouverneure du SI (Soroptimist International) de SUISSE, représentant la Présidente du SI EUROPE. Nous nous appelions à l’époque Club Soroptimist de Fort-de-France Sud et étions 22 membres, jeunes, dynamiques, toutes animées par le désir d’œuvrer pour les femmes, les enfants et les jeunes filles.

 

Un des premiers projets de notre Club a été de venir en aide aux orphelins et enfants abandonnés de la Ruche.

De nombreuses conférences se sont tenues sur des thèmes aussi variés que la franc-maçonnerie, le nucléaire ou encore le créole à l’école.

 

En 1988, sous la présidence de Danielle PRUDENT, pour mettre fin aux confusions entre les appellations de Fort-de-France (déjà prise par un autre club) et Fort-de-France Sud, notre Club décida, à l’occasion de notre 10ème anniversaire, et avec l‘accord de l’Union Française et du SI EUROPE, de changer de nom pour devenir le Club de Fort-de-France Alizés Sud.

 

Sous l’égide des présidentes suivantes, de nombreux projets ont vu le jour, tous destinés à permettre à notre Club de lever des fonds pour les plus démunis et aider d’autres associations.

L’ouvrage « L’apothicaire créole d’antan », réalisé sous la présidence de Marie-Alice ANDRE-JACCOULET sur une idée de Lyne-Rose BEUZE, également past – présidente de notre Club, a été une belle réussite.

 

Sous la présidence de Danielle BOUVERESSE, notre Club a parrainé, avec bonheur, la création du 4ème club Soroptimist de la Martinique, le Club de Diamant les Rivières.

 

D’autres projets ont suivi :

-      promotion du don d’organes avec l’opération « Oui à la greffe – Oui à la vie » pilotée par notre past – présidente Nicole JALLOT – SAINTE – ROSE ;

-      parrainage de l’association La Myriam qui gère un foyer de femmes handicapées mentales stabilisées, que nous suivons encore à ce jour, avec de nombreuses innovations ;

-      réalisation d’un « Répertoire des grandes dames du XXème siècle en Martinique, Guadeloupe, Guyane », initié par Lyne-Rose BEUZE et qui aboutira sous la présidence de Ghyslaine BONNIALY ;

-      partenariat historique avec l’association HANDICHIEN pour « Une personne en situation de handicap – Un chien » ;

Pour réussir cette action, nous avions organisé une vente de 9 tonnes de crevettes en provenance de Guyane dans le département, sous la présidence de Nicole MALIDOR, bien épaulée par son frérop.

Ce partenariat a pu être renouvelé grâce à un concert donné par Raoul PAZ.

 

Notre Club s’est ensuite étoffé de nouveaux membres.

Sous l’impulsion de l’Union Française, nous avons organisé un prix de français, réservé aux élèves de classes de 3ème, et que nous avons décidé d’appeler « Prix Marie-Alice ANDRE-JACCOULET » en hommage à notre sœur qui nous a quittées en janvier 2009.

Ce prix récompense les meilleurs élèves en classe de français et nous leur offrons des tablettes et ordinateurs portables, grâce à l’un de nos partenaires historiques.

Ce sont aujourd’hui plus d’une trentaine d’élèves qui ont pu bénéficier de cette action

 

Nous avons voulu intensifier nos actions dans les établissements scolaires, en finançant des formations de médiation scolaire dispensées par deux de nos sœurs médiatrices, Catherine MARCELINE et Nadia SERALINE – DIB avec le soutien du Rectorat de la Martinique et de la Collectivité Territoriale de Martinique.

 

Mais nos actions nous portent également hors des frontières de la Martinique.

Récemment, sous la présidence de Nadia SERALINE – DIB, nous nous sommes mobilisées pour des femmes éthiopiennes, les Femmes AFAR, victimes de mutilations génitales afin de les aider à lutter contre ces violences, à développer l’éducation des jeunes filles, tout en les protégeant, et à acquérir leur autonomie financière.

Nous avons également participé au financement d’une école à Haïti

Notre Club est fier d’avoir pu contribuer à améliorer le sort de ces femmes et de ces jeunes enfants.

 

Aujourd’hui, sous la mandature de notre Présidente Yolaine AUTEVILLE, nous concrétisons un partenariat avec la MFME (Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant) afin de leur fournir des fauteuils pour les parents qui veillent leurs enfants en unité d’urgence.

Réactives, nous tenons compte de l’actualité, hélas terrible, que nous vivons avec le Covid 19 et c’est en partenariat avec l’Association CULTURE ÉGALITÉ que nous aidons une dizaine de familles, soit 10 adultes et 17 enfants, à se nourrir, chaque semaine, pendant la période de confinement par le don de denrées alimentaires et de produits frais.

 

 

Toujours présentes, nous sommes des « Femmes au service des femmes » et fières de contribuer à changer le monde !